Soupe de plastique

« Nous n’héritons pas de la ​T​erre de nos parents, nous empruntons​ celle de​ nos enfants. »

Sagesse Indienne

Les défis écologiques que nous rencontrons au 21ème siècle sont complexes et nombreux. Nous devons prendre conscience que l’humanité est aujourd’hui menacée par l’épuisement de nos ressources pétrolières, minérales, aquatiques et halieutiques.

Les challenges sont nombreux : de la destruction de la biodiversité au dérèglement climatique, de la déforestation massive au pillage des océans en passant par la raréfaction des terres arables ou plus globalement de la pollution de la planète dans son ensemble.

Il devient urgentissime d’agir et de développer une nouvelle vision de notre rapport avec la Terre.

Nous avons la possibilité mais surtout la responsabilité morale de comprendre ces enjeux et d’agir – chacun à notre niveau- pour construire un avenir plus sain pour nos enfants et les générations à venir.

Ayant grandi près de l’océan, un des grands défis écologiques du 21ème siècle me touche particulièrement : les continents de plastique.

Beaucoup ne le savent pas, mais chaque année, des 100 millions de tonnes de plastique produites par l’humanité, plus de 10% – soit 10 Millions de tonnes par an !- finit dans les océans pour former des plaques « de soupe de plastique » gigantesques.

Désormais, il n’existe plus un seul kilomètre carré d’océan sans la présence de milliers de bouts de plastique. Ils dérivent au gré des courants marins, constituant une pollution massive. Sur les plages du monde entier, nous pouvons faire nous-mêmes le constat de l’apparition croissante de déchets plastiques de toutes tailles sous nos pieds.

De la Méditerranée à la Mer du nord, de l’Atlantique au Pacifique, du continent Américain à l’Inde, des scientifiques tentent d’alerter sur l’ampleur de ce phénomène tristement baptisé : les continents de plastique.

En l’espace de quelques décennies, les océans sont devenus des décharges !

Il y a de nombreux impacts désastreux à ce problème de plastique.

Cette courte vidéo est réservée à ceux – au cœur bien accroché – qui ont le courage de voir la vérité ​en face ​et veulent comprendre l’une des nombreuses facettes de ce problème.

La question maintenant est :
Que pouvons nous faire ?

Il est aujourd’hui indispensable de prendre conscience de la gravité du problème et de transformer notre état d’esprit et nos habitudes face à ce danger. Des engagements doivent bien sûr être pris à l’échelle mondiale, et tout ce que nous pouvons faire pour influencer positivement ces décisions qui tardent à venir doit être fait.

Néanmoins, il y a des décisions que nous pouvons contrôler à 100% : Les nôtres !

Dans une logique de commencer à impacter le monde en commençant par changer soi-même, voici comment –chacun à notre niveau- il est possible d’agir dès maintenant :

  • S’informer et comprendre le problème des déchets plastique
  • Limiter notre consommation de plastique au quotidien :
    • Acheter les aliments en « vrac » et réutiliser les mêmes contenants. De même, au rayon fruits & légumes, vous pouvez faire peser vos articles et coller l’étiquette directement dessus en évitant l’utilisation d’un sachet plastique.
    • Privilégier les articles contenus dans du verre plutôt que dans du plastique (jus de fruits, lait, yaourts, etc..)
    • Privilégier les aliments dits « à la découpe »
    • Utiliser des sacs réutilisables pour faire ses achats
    • Privilégier les marchés et la vente directe car ainsi les produits sont bruts et ne sont pas soumis à des emballages plastiques.
    • Limiter au maximum les accessoires en plastique (couverts, gobelets, paille…)
  • Comprendre que même lorsque l’on habite à l’intérieur des terres,
    il faut agir de manière responsable : en effet, quand on jette un plastique par terre, le vent peut l’emporter dans la rivière, qui conduit au fleuve et qui mène à la mer. Les gyres –ces puissants courants marins- se chargent alors de d’amasser ces déchets plastiques venant de l’intérieur du continent avec les autres au milieu de l’océan.
  • Recycler le plastique issu de notre consommation personnelle
  • Éduquer nos enfants et informer nos amis du problème
    (par exemple, en partageant cette page sur facebook)

     

  • Adopter une attitude respectueuse envers la nature : par exemple, lors d’une balade, si tu trouves un morceau de plastique par terre, n’hésite pas à le ramasser pour le jeter dans un endroit approprié (même si ce n’est pas toi qui l’as jeté…).
  • Et pourquoi​, de temps en temps,​ ​ne ​pas rendre ​à notre​ planète ​un peu de ​ce qu’elle nous a offert en passant quelques heures – seul, avec ses enfants ou d’autres amis- à nettoyer un morceau de plage ou de forêt.

Afin d’agir plus efficacement, nous avons créé avec des amis l’association « Soupe de plastique » qui a pour vocation d’informer,de faire comprendre et d’agir pour contribuer à limiter au maximum le problème des déchets plastiques.

Que ce soit avec nous, avec d’autres ou seul de manière indépendante, nous pouvons TOUS, où que nous soyons agir sur ce problème.

Vous cherchiez un moyen simple de contribuer à un monde meilleur ?
Le Voici !